Réussites

Biographie

Accéder au Site Officiel  |  Accéder à ses Evénements




Concertiste internationale, professeur à l'Université de Montréal, Laurence Kayaleh est une artiste dont le jeu est caractérisé par la profondeur de sa musicalité, par la richesse de ses sonorités et par son sens prononcé pour le style musical. Douée d'une remarquable technique violonistique et d'un sens inné pour la musique, perpétuant la tradition de la grande école du violon, elle possède toutes les admirables qualités de la complète musicienne, et elle crée chez l'auditeur une expérience émotionnelle très intense.

Sa carrière précoce la conduit dans les centres de musique les plus prestigieux tels que Paris, Prague, Bruxelles, Zürich, Sofia, Berne, Moscou, Modène et Genève, souvent accompagnée par des orchestres de renom tels que l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Symphonique de la RTBF (Belgique) et l’Orchestre Symphonique de Bâle dans le Concerto pour Violon en si mineur de Saint-Saëns.

Ayant accompli sa formation artistique au sein des classes de concertistes de la prestigieuse Kayaleh Violin Academy en Suisse où elle a obtenu un Performer Diploma, elle remporte le Premier Prix avec félicitations du Jury au Concours Suisse pour Jeunes Solistes, ainsi que le Grand Prix à l’unanimité du Jury au Concours International de Stresa, en Italie.

Suite à son début parisien au Théâtre du Châtelet, le critique de renommée internationale du quotidien Le Figaro, Pierre Petit, la qualifie d’Archet Royal, complimentant ainsi une sonorité superbe et un sens inné du phrasé. Elle est ensuite rappelée à se produire à la Salle Gaveau, Paris. Depuis, elle est l'invitée du Festival de Lucerne, et elle joue sous la direction de grands chefs d’orchestre tels que Pavel Kogan, John Carewe et Hiroshi Wakazugi.

Laurence Kayaleh se produit à la Salle Bolchoï et à la Salle Tchaïkovsky, Moscou, dans le Concerto pour Violon de Brahms avec l’Orchestre National Russe, sous la direction de Mikhaïl Pletnev, à la Salle Pleyel, Paris, avec l’Orchestre Lamoureux sous Grzegorz Nowak partageant la soirée avec le violoniste Igor Oïstrakh, au Lied Center à Lincoln, USA, et au Tsu Center for the Performing Arts (Japon), et à la Suntory Hall de Tokyo, Japon. Sa carrière américaine lui vaut de grandes ovations partout où elle passe : à Cleveland avec le Cleveland Orchestra et au John F. Kennedy Center for the Performing Arts à Washington, avec le National Symphony Orchestra sous la direction de Leonard Slatkin qui la qualifie de musicienne unique, et à la Powell Hall à Saint-Louis, avec le St. Louis Symphony Orchestra.

D’autres engagements appellent Laurence Kayaleh à se produire en soliste à Caracas, Venezuela, avec l’Orchestre Symphonique Simon Bolivar, dans le Concerto pour Violon de Tchaïkovsky, à Montréal avec l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit et, à Bâle, avec l’Orchestre Symphonique de Bâle, dans le Concerto pour Violon no. 2 en sol mineur de Prokofiev sous la direction de Mario Venzago. Son début milanais est marqué par un brillant récital qu’elle donne à la Salle Verdi de Milan.

D’autres événements amènent Laurence Kayaleh à se produire aux USA, à Toronto, Canada, en soliste avec l’Orchestra Stabile di Bergamo au Théâtre Donizetti, Italie, avec l’Orchestre Philharmonique du Mexique au Festival International Cervantino à Guanajuato et à Mexico dans le Concerto pour Violon de Beethoven sous la direction de Martin Turnovsky, à Radio-Canada, ainsi qu’en concerts à travers le Canada, à Dublin, en Irlande, et à la Tonhalle de Zürich. Plusieurs engagements comprennent des concerts de musique contemporaine au Centre Canadien d’Architecture de Montréal, des récitals à Messine, Italie, des enregistrements dans le cadre des CBC-Series, Canada, ainsi que pour les radios/télévisions Suisse, Française, Belge et Russe, et au Festival International de Musique de Chambre d’Ottawa, Canada. Elle se produit lors d'un Concert Gala en Suisse qu'elle partage avec les violonistes Viktor Pikayzen et Ida Haendel.

Laurence Kayaleh a enregistré l’intégral des oeuvres pour violon et piano et violon solo des compositeurs Nikolaï Medtner et Arthur Honegger chez NAXOS.

Le compositeur canadien, François-Hugues Leclair, lui a dédié sa pièce pour violon et piano « Le Retour des Oies ».

Les événements à venir amèneront Laurence Kayaleh à se produire au Canada et en Europe. Elle est également invitée à se joindre aux jurys de concours de musique canadiens et internationaux et est régulièrement invitée à donner des Classes de Maître dans des universités canadiennes, et dans des institutions en Amérique du Sud ainsi qu’en Europe, incluant les festivals.

En décembre 1996, Laurence reçoit le Prix Artistique de la Ville de Nyon, en Suisse.

Le répertoire de Laurence Kayaleh couvre l'ensemble d'oeuvres écrites pour le violon. Elle joue un superbe Pietro Guarneri construit par le maître de Venise en 1742 ayant appartenu au célèbre violoniste et pédagogue, Carl Flesch. Avec son beau charisme et sa présence scénique, le violon de Laurence s'adresse à son auditoire de manière très personnelle et inoubliable.